Une fresque aux couleurs d'Utopia

Dans le cadre de Lille 3000, l’Odyssée médiathèque a fait appel à l’artiste roubaisienne Lucie Massart pour réaliser une fresque dédiée à la thématique d’Utopia (le rapport à la nature et l’environnement). 

Partager sur :

Google+

C’est un projet qui se marie bien avec la thématique dédiée au Japon développé cette année à l’Odyssée. « Tous les éléments représentant la culture japonaise sont présents dans cette fresque, sauf qu’on est dans une utopie... comme un voyage dans la nature » affirme Claudine Fruit, animatrice à l’Odyssée médiathèque. Cette fresque peut se voir différemment : de la médiathèque avec vue sur le parc et inversement. « Depuis l’extérieur, on a l’impression que la personne, située à l’intérieur de la médiathèque, se trouve dans un aquarium avec les carpes Koï. A l’inverse, depuis l’intérieur, on a l’impression de rentrer immédiatement dans le parc ! » précise Lucie Massart, l’illustratriceUne œuvre à admirer sans modération ! 

Entrevue avec l'artiste Lucie Massart

lucie massart 1.Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis de la région, j’ai fait mes études en Belgique, plus précisément à l’Académie des Beaux-Arts à Tournai. Je suis illustratrice et sérigraphe. En 2015, je décide de créer une marque de collants sérigraphiés à la main qui s’intitule « de Bas en Oh ! ». Installée maintenant aux Ateliers Jouret de Roubaix, j’ai réalisé mes premières vitrines pour les commerçants roubaisiens. Cette année, pour le Marché aux Plantes du mois de mai, j’ai conçu 25 illustrations.

2.Quel est ton univers artistique ? 

Je réalise des illustrations poétiques avec beaucoup de végétations. J’aime raconter des histoires, surtout quand elles sont drôles et décalées. Une de mes dernières illustrations que j’ai nommé « le secret des tomates bien rouges » raconte l’histoire d’une femme qui vend les plus belles tomates du marché et a un petit secret pour les faire rougir…J’aime bien travailler sur les jeux de mots, donner une autre identité à un objet et interpeller le public. 

3.Pourquoi avoir accepté de réaliser cette fresque pour la médiathèque l’Odyssée ?

Je souhaitais pouvoir toucher une autre ville que Roubaix et la médiathèque de l’Odyssée de Lomme est un bon terrain de jeu avec ses vitres. 

 4.Peux-tu me dire ce que représente cette fresque ? Quelle est son histoire ? 

Un thème imposait la Nature et la Japon. J’ai effectué des recherches concernant les différents symboles japonais (comme le Mont Fuji ou encore la Cigogne), ce à quoi pense les personnes quand on leur parle du Japon. J’ai pu faire beaucoup de croquis, faire des liens entre les dessins afin de représenter une atmosphère relaxante ainsi que toute la symbolique du Japon.

 5.La fresque est liée à la thématique Utopia de Lille 3000, peux-tu me dire pourquoi la fresque entre dans cette thématique ? 

La nature et l’environnement sont des thèmes qui collent bien avec mon univers. J’ai aimé travailler sur les symboles du Japon, qui sont à la fois, poétiques et rêveurs. C’est ce que je souhaitais retranscrire à travers cette fresque pour la thématique Utopia-Lille 3000.

 6.Quelles ont été tes inspirations pour les illustrations de la fresque ? Es-tu parti d’un modèle existant ou as-tu imaginé cette fresque de A à Z ? 

J’avais un temps limité pour réaliser cette fresque. Je me suis concentrée sur une recherche de photos sur internet. J’ai pu grâce à cela m’inspirer pour réaliser mes croquis, je les ai imprimés avant d’en faire une maquette.

 7.As-tu rencontré des difficultés pour réaliser cette fresque ? 

Je n’ai pas forcément eu de difficultés pour la réalisation de cette fresque mais j’ai été impressionné de faire une illustration aussi grande. La seule difficulté que j’ai pu éprouver est que le dessin ne puisse pas ressortir sur les vitres. Concernant les personnages, leur image était inversée depuis l’extérieur et ça faisait ressortir des défauts. Grâce aux marqueurs Posca, qui s’effacent facilement, j’ai pu retravailler certaines parties.

8.Pour terminer, deux ou trois mots pour résumer cette fresque ? 

Je dirais que cette fresque est apaisante et que l’on peut entrer dans le décor. Si l’on regarde la fresque depuis l’extérieur, on a cette impression que la personne, qui se situe à l’intérieur de la médiathèque, se trouve dans un aquarium avec les carpes Koï.

2022-05-12-FDEB- ODYSS2E MEDIATHEQUE PANORAMA ET FRESQUE VITREDJI_0193

+ d'INFOS au 03 20 17 27 40 / L’ODYSSÉE MÉDIATHÈQUE 


Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer